Da Capo – Paradise

DA CAPO

Da Capo – Paradise

Sortie chez Microcultures le 12 février 2021

Avec ce septième opus, Da Capo, le groupe d’Alexandre Paugam, continue de creuser son sillon sans concession aux modes et tendances de l’air du temps. C’est sous des auspices flirtant avec une musicalité savante souvent mélancolique et parfois décalée que les mélodies toujours aussi envoûtantes trouvent leur écrin. Pourtant, jamais la quintessence des arrangements ne cède en rien à une vaine intellectualité, voire à une quelconque bassesse qui viserait un tape à l’œil vulgaire et mercantile.

Il suffit de juger de la délicatesse du hautbois sur “Too Late”, de la gravité du violoncelle sur “Hold On”, des réminiscences latines de “Following You”, ou bien de l’utilisation vrombissante des cuivres sur “Lonely”, pour se rendre compte qu’ils sont entièrement dévolus à l’intensité émotionnelle du morceau.

Subordonnés aux compositions pour en dévoiler toute leur secrète beauté, le disque déploie alors une richesse climatique insoupçonnée : allez goûter l’étrangeté des flûtes dissonantes de “Can You Hear” Me ou l’atmosphère de “Mistress”, pièce maîtresse s’il en est, avec ses lignes de hautbois et de piano que n’auraient pas désavouées Robert Wyatt et surtout son tapis de cordes et de chœurs dignes du Gene Clarke de “No Other”.

Il faut saluer aussi le travail prépondérant sur les voix qui confèrent au disque son lyrisme élégiaque – “Horn’s Lament”, le bien nommé – ni négliger les incursions de guitares aussi précises qu’incisives.

Il est donc essentiel ici d’insister sur l’exigence de l’écriture qui atteint là à sa plus profonde expressivité. Accordez-vous donc une bal(l)ade nostalgique sur les cimes de “My Life” pour en saisir toute la maîtrise et totale plénitude et vous immerger au fil des écoutes dans cet album de pop luxuriante et inclassable.

DA CAPO “Help me”

Suivre l’artiste ou le groupe :

RCAST.NET