Oan Kim et The Dirty Jazz

OAN KIM est un saxophoniste, chanteur, compositeur, ainsi que réalisateur et photographe franco-coréen. A 5 ans sa mère le met au violon (c’était ça ou le violoncelle), qu’il pratique pendant 15 ans. A l’adolescence il se passionne pour le jazz et se met au saxophone alto, puis ténor, qu’il perfectionne à l‘EDIM avec Daniel Beaussier et Julien Loureau.

Oan Kim & The Dirty Jazz

Oan Kim & The Dirty Jazz 
Sortie le 28 janvier 2022 chez Oan Kim

OAN KIM est un saxophoniste, chanteur, compositeur, ainsi que réalisateur et photographe franco-coréen. A 5 ans sa mère le met au violon (c’était ça ou le violoncelle), qu’il pratique pendant 15 ans. A l’adolescence il se passionne pour le jazz et se met au saxophone alto, puis ténor, qu’il perfectionne à l‘EDIM avec Daniel Beaussier et Julien Loureau. Persuadé qu’il doit aussi être un pianiste correct pour devenir compositeur, il étudie le piano jazz à la Bill Evans Piano Academy avec Samy Abenhaïm et Philippe Le Barrelec. Il se passionne pour la musique contemporaine, suit les conférences de Pierre Boulez au collège de France, étudie les partitions de Berio, Nono, Ferneyhough, Xenakis, Cage, fréquente l’IRCAM comme d’autres les discothèques. Il poursuit en même temps des études d’écriture musicale au CSNM de Paris, étudiant l’harmonie et l’orchestration avec Jean-François Zygel, le contrepoint avec Alain de Crépy, la fugue avec Thierry Escaich, l’analyse musicale avec Michael Levinas et la musique indienne avec Patrick Moutal.

Oan Kim – Wong Kar Why (Official Music Video)

Depuis il compose des musiques pour l’audiovisuel (documentaire et télé) et pour l’Art contemporain, collaborant notamment régulièrement avec l’artiste Jungwan Bae et les photographes de l’agence MYOP. Enthousiasmé par la scène indé, il décide d’y participer et crée le groupe de rock Film Noir (un album sorti chez le Son du Maquis), puis le duo electro-rock Chinese Army (trois EP sortis notamment sur le label Balades Sonores) qu’il forme avec le guitariste Benoît Perraudeau. Avec ces deux formations il fait plus de 80 concerts en France et à l’étranger.
Depuis 2019 il renoue avec le saxophone jazz et entame un nouveau projet que la pandémie le pousse à développer en solo, entre jazz et musiques modernes, quelque part entre Pharoah Sanders et Radiohead..

Par ailleurs à ses activités musicales il est aussi un photographe et réalisateur de documentaire ayant reçu plusieurs prix (Prix Swiss Life à 4 mains, Silver Horn du Krakow Film Festival, Prix des Nuits Photographiques, Tomorrow’s Artist Prize Sungkok Museum), membre co-fondateur de l’agence M.Y.O.P de photographes indépendants.

Suivre l’artiste ou le groupe :

RCAST.NET