RCAST.NET

Slim Abida – Nouvel album “Asymétrie”

Dans son second album Asymétrie, Slim Abida propose de revisiter ce rythme dans lequel nous avons ancré nos vies. Le rythme des médias et des réseaux sociaux qui nous exposent aux dangers d’une information outrancière et sans nuances.

Slim Abida – Asymétrie
Sortie chez Tunzik Production le 27 mai 2022

« De la musique avant toute chose,
Et pour cela préférer l’impair »
Paul Verlaine, Art poétique


Préférer l’impair : cette injonction de Paul Verlaine sonne comme un anachronisme dans le contexte de turbulences que nous connaissons, caractérisé par l’incertitude. Alors que le numérique et ses algorithmes se développent, la prévisibilité s’est imposée comme le mot d’ordre de nos sociétés, avec pour norme le langage binaire des machines. Dans son second album Asymétrie, Slim Abida propose de revisiter ce rythme 
dans lequel nous avons ancré nos vies. Le rythme des médias et des réseaux sociaux qui nous exposent aux dangers d’une information outrancière et sans nuances ; le rythme de nos vies professionnelles, soumises à l’urgence du chiffre et de la rapidité ; le rythme de l’art, victime d’une exigence croissante d’efficacité au détriment des messages qu’il véhicule.
Dans ce tempo effréné, Asymétrie cherche un souffle par le ternaire et un envol par le jazz fusion, afin de dévoiler une part méconnue de notre personnalité et de notre moi profond. Après son premier album Fréquences basses, Slim Abida nous invite à sortir de la cadence binaire de nos vies, pour préférer l’impair sans céder à l’exigence de maîtrise et de créativité.

Confusion Live de Slim Abida – Confusion Live performance by Slim Abida

Biographies :

Slim Abida Basse électrique s’exprime à travers un jazz voyageur dont la démarche n’est pas sans rappeler celle de Richard Bona, Marcus Miller ou Ibrahim Maalouf. Issu d’une famille syndicaliste et féministe, il sait ce qu’est le combat politique. Il est l’un des précurseurs de la scène alternative contestataire qui a émergé au moment de la Révolution du Jasmin en Tunisie.
Il est à l’origine de plusieurs projets musicaux tunisiens majeurs : il a créé Melmoth, premier groupe de metal tunisien, contribué au lancement de Goultrah Sound System et de Barbaroots, fusion de gnawi, dub et reggae et il est le fondateur de Jazz Oil, groupe de jazz-world. Il a collaboré avec de nombreux artistes de renommée internationale tels que Naïssam Jalal, Amine Bouhafa, Badiaa Bouhrizi, Sabry Mosbah ou Haydar Hamdi.
En 2016, il a sorti l’album Lamma avec son groupe Jazz Oil. En 2020, il s’est illustré dans Fréquences Basses, son premier album solo. Il sort en 2022 son deuxième album, Asymétrie, et il compose en ce moment son troisième album, cette fois avec son groupe Jazz Oil. Slim Abida s’est produit sur des scènes et des festivals parisiens et internationaux majeurs. En France : Sunset/Sunside, Duc des Lombards, Casino de Paris, Studio de l’Ermitage, Maison des Artistes de Chamonix, PanPiper, Jazz sur Scène, Dauphine Jazz Festival.
A l’étranger : Gibraltar Music Festival (Royaume-Uni), Stockholm Kulturfestival (Suède), Palais 12 (Belgique), Common Roots Music (Inde), Alliance française de Saint-Louis (Sénégal), Institut français de Tunis (Tunisie), Institut français de Sfax (Tunisie), Festival international Boulevard des Jeunes de Casablanca (Maroc), Festival International Lelahel Metal (Algérie), Journées musicales de Carthage (Tunisie), Festival Jazz à Tabarka (Tunisie).

EDISON KNIGHT Claviers
Né d’un père bassiste, c’est à l’île Maurice vers l’âge de 7 ans qu’Edison Knight commence l’apprentissage de la musique en autodidacte ; il débute le violon puis le piano. À l’âge de 11 ans, alors qu’il s’installe tout juste en France, il intègre son premier conservatoire. Il y apprend le piano en formation classique dans la classe d’Iréna Krainik, puis en jazz dans la classe de Julien Eckenfelder. Sa spontanéité, sa curiosité et son sens de l’harmonie le poussent à étudier le jazz et l’improvisation. C’est après deux années à l’Université Paris 8 qu’il décide d’élargir sa sphère musicale en intégrant le conservatoire du XVIIe arrondissement où il assiste aux enseignements de Guillaume Naud puis au CRR de Paris dans la classe d’Yvan Robillard. Ses nombreuses rencontres faites à l’issue de ses concerts lui permettent d’enrichir toujours sa palette musicale. C’est au sein de divers projets dans des styles très variés passant du jazz, à la soul, au funk, au groove ou encore au hip-hop qu’Edison continue de s’inspirer et d’inspirer son environnement musical.

LOUNIS MAHROUCHE Batterie
Batteur polyvalent. Il commence la pratique musicale à l’âge de 14 ans avec des instruments traditionnels tels que la darbouka, le karkabou ou le bendir. Puis, il apprend la batterie, influencé par sa musique traditionnelle ainsi que par le jazz. Il joue des rythmes algériens et nord africains en s’appuyant sur des principes de jazz, notamment les structures rythmiques et l’improvisation. À 21 ans, il entre à l’Institut national supérieur de Musique d’Alger (INSM) pour y étudier la musicologie et se former à la musique classique et aux instruments de percussion classique. Actuellement, il poursuit ses études à l’université de Paris 8.

ROMAN DIDIER Trompette & Bugle
C’est à l’âge de 6 ans que Roman Didier trouve, en fouillant dans le grenier de ses parents, une trompette ayant appartenu à son arrière grand-père. L’année qui suit, son père l’inscrit au conservatoire de Wissous où il apprendra l’instrument aux côtés de la trompettiste Anne-Marie Gillet. Tout au long de son enfance, Roman a l’occasion de pratiquer le piano, de la basse ou encore de la guitare en autodidacte. Mais aussi d’étudier le jazz avec le trompettiste Eric Luter. En 2018, Roman intègre le CNSM de Paris et y travaille avec des musiciens de renommée internationale.
En tant qu’instrumentiste , il collabore avec entre autres Joel Hierrezuelo, Yonathan Avishai, le groupe Magma et le Big Band de Jean-Lou Longnon et se produit sur des scènes prestigieuses (Olympia). Parallèlement, il compose pour le groupe de soul-pop Call Me Colette. Roman Didier a une palette musicale très éclectique et s’illustre par ses improvisations d’une rare sensibilité et son sens du groove.

LOUIS CHEVÉ-MELZER Saxophones & Flûte
Flûtiste de formation classique, il étudie au Conservatoire de Tours où il obtient un premier prix. Il débute le saxophone et rejoint par la suite le Centre de Musiques Didier Lockwood (CMDL) où il étudie auprès d’artistes tels que Stéphane Guillaume. Titulaire d’une Licence en Musicologie de l’université d’Evry-Courcouronnes, il est actuellement en formation pour le Diplôme d’État de pédagogie à l’ESM Bourgogne Franche-Comté. Il joue dans différents projets musicaux tels que : SHATEL, EquinoxE, Paper Chase Sextet, Victor Le Douarec.

cu7cw0x2tybca 600

Slim Abida – Asymétrie
Sortie chez Tunzik Production le 27 mai 2022

Suivre l’artiste ou le groupe :

Partagez :
RCAST.NET